Mes derniers avis

samedi 23 décembre 2017

Le pacte d'Emma, tome 1

Auteur : Nine Gorman

Éditions Albin Michel

395 pages

4ème de couverture:

Emma, 21 ans est atteinte du syndrome de Beckyngton, une maladie neurodégénérative. Elle est pourtant bien décidée à profiter des dernières années de sa vie, alors elle se rend à New York où elle trouve un poste auprès du directeur d'un groupe prestigieux : Anderson Corp. Cette rencontre bouleverse sa vie, mais Emma ne sait pas si elle peut faire totalement confiance à cet homme.



Mon avis:


Comme beaucoup, j'étais curieuse de découvrir le premier roman de Nine, booktube reconnue. Je me suis donc lancée sans préjugé dans cette histoire de vampire.

L'intrigue se met rapidement en place, le pacte apparaissant dès les premiers chapitres.  Peu prennent en compte une maladie grave et dégénérative comme point de départ à un changement de vie vers le monde de l'obscurité. J'aurais aimé que cela soit plus poussé et pas remis au second plan comme c'est le cas la plupart de la lecture. Seul à la fin, cette partie reprend une grande puissance après les divers malaises d'Emma. Sa maladie la suit partout, définit son comportement, sa timidité et finalement sa force car elle la pousse à se battre à ne pas abandonner et tenter de vivre ses rêves. Même si c'est une maladie inventée, on ressent bien les recherches qu'à pu faire l'auteur pour nous offrir un comportement crédible, une relation médecin/patient, et une tension familiale à son comble.

Emma est un personnage à plusieurs visages, elle se montre souvent forte face à sa maladie, refusant de se définir uniquement via sa condition, mais est très changeante, encore trop jeune et pas assez mûre dans certains aspects de sa personnalité. Vivre dans un cocon ne l'a pas aidée, être repoussée au lycée non plus, cela lui a laissé des séquelles émotionnelle que l'on détecte rapidement. Sa relation avec son frère Jonathan m'a énormément touchée, j'ai hâte de le connaitre mieux.

Sa rencontre avec Andrew va tout changer, rapidement elle entrevoit un avenir, certes différents, dans un univers qu'elle ne connait que dans les livres mais pour elle, cela signifie que devenir vampire pourrait lui sauver la vie tout simplement. Un pacte risqué avec un homme dont elle ne connait rien et dont elle doute.

Progressivement la dynamique entre ces deux personnages prend une tournure dominant/dominée, Emma passant clairement son temps à lui courir après, une véritable girouette. J'ai peu apprécié leur relation composée de oui/non sans fin, de revirements, de changements d'avis intempestif et de colère. C'était finalement assez agaçant, j'avais envie d'en prendre un pour taper l'autre.

De l'autre côté, Emma rencontre Matthew, le mec parfait sur papier, gentil, attentionné, sympa, drôle, cultivé et drôle. Je dois dire que je l'ai de suite aimé. Il a tout pour plaire et semble vraiment tenir aux gens, que ce soit Emma ou les autres protagonistes. Gros bémol, c'est le frère d'Andrew et cela va forcément compliqué tout cela. 

Les clichés et clin d’œil ont bons train, on peut ainsi retrouver facilement des références à Christian Grey, Twilight ou Vampires Dairies (pour ceux que j'ai pu reconnaitre). Malheureusement, j'ai trouvé ces références bien trop copiés, enlevant de l'originalité à l'histoire. Les livres sur les vampires ne manquent pas et c'est parfois difficile de sortir des sentiers battus, ce n'est effectivement pas le cas ici, ce qui est dommage car il y avait de quoi faire. 

Mais rassurez vous, ce livre n'est pas un énième livre de vampire classique et fade. Nine arrive amené un souffle nouveau, une jeunesse dans sa plume qui nous fait dévorer chaque page, chaque chapitre à une allure folle. Je n'ai tout simplement par réussi à le lâcher, le terminant d'une traite. Les début de chapitre avec les confidences d'Emma dans son journal, les musiques citées, les livres, tout donne un rythme et une envie de découverte que l'on arrive pas assouvir. Un vrai page turner et une plume addictive.

De plus, comme chaque premier tome digne de ce nom, il y a forcément une révélation finale qui donne envie de s'arracher les cheveux, un grand étonnement pour ma part (même si je trouvais ce personnage louche depuis le début).


En résumé, de très bonnes idées de départ, un peu mises à l'écart par des références à d'autres romans connus; un filon à suivre qui peut reprendre du poil de la bête dans la suite. Hâte de découvrir le second tome.


Ma note:



Aucun commentaire:

Publier un commentaire